Seminaire du 1er aout

Le 1er aout, le Cegemi a organisé son deuxième seminaire de l’année 2022. Ce seminaire a réuni 40 participants (physiquement et en ligne) et a fait l’objet de 3 présentations. La première portait sur “Agence et structure dans la conservation militarisée et la mobilisation armée: preuves dans le parc national de Kahuzi-Biega à l’Est de la RDC”. Elle a été animée par Fergus Simpson, étudiant en doctorat à l’Institut de politique de développement de l’Université d’Anvers et à l’Institut international d’études sociales de l’Université Erasmus de Rotterdam.

Resumé 

Les débats en cours dans les études sur la conservation soulignent les conséquences désastreuses de la conservation “forteresse” et “militarisée” dans les régions frontalières violentes. En présentant des preuves provenant du parc national de Kahuzi-Biega, dans l’est de la République démocratique du Congo, déchiré par la guerre, cette présentation montrera comment le parc est devenu un point de convergence pour les groupes armés insurgés de la région. Bien que la conservation des forteresses ait contribué à au moins un incident majeur de résistance violente ces dernières années, elle ne joue qu’un rôle marginal dans la définition des structures qui façonnent les actions des groupes armés. Ces structures comprennent les héritages de la pauvreté et de l’insécurité, les caractéristiques géographiques du parc et la présence de réseaux commerciaux illicites, dont certains sont reproduits et (occasionnellement) remodelés par les membres des groupes armés. Cette perspective n’émerge que lorsque l’on sort du parc pour s’intéresser aux dynamiques plus larges de l’économie politique et que l’on replace le parc dans l’histoire de la RDC. Ces dynamiques limitent sévèrement l’action des initiatives de conservation qui, d’une part, contribuent elles-mêmes à recréer une zone de transit pour des conflits plus larges. D’autre part, les formes militarisées de conservation assurent le maintien de l’ordre à la lisière de la forêt. En définitive, la conservation militarisée joue un rôle ambivalent vis-à-vis de la sécurité et de la stabilité.

FergusOK Fergus2

Le deuxième exposé a porté sur “Qui perce rentre ou Qui perce s’intalle”. La présentation a conduite par le professeur Kamala Kaghoma de l’Université Catholique de Bukavu et Akilimali Michael, tous deux chercheurs au Cegemi. Le resumé du papier sera posté une fois le papier publié.

KamalaOK KamalaOKOK

AkilimaliOKOK Akilimali22

Le troisième exposé a été conduit par Olivier Igugu sur un papier qu’il ecrit conjointement avec Laurence Boutinot. Ce papier porte sur “la consommation de la viande de brousse à l’épreuve de changements environnementaux : experience de la province de la Tshopo, RDC”.  Olivier Igugu est chercheur au Cegemi, il a un master en Gestion de la biodiversité et aménagement forestier durable, option Homme-Forêt de l’Université de Kisangani. Le contenu du papier sera posté une fois le papier publié.

IguguOK (2) IguguOK