Seminaire sur le projet Driving change

Le 16 juin 2022, la professeure Sara Geenen et la chercheuse postdoctorale Sarah Katz-Lavigne, toutes les deux de l’Institut de politique de développement (IOB) à l’université d’Anvers, en Belgique, ont présenté chez CEGEMI leur nouveau projet CONDUIRE AU CHANGEMENT: mettre les petits producteurs aux commandes de la réglementation de la chaîne d’approvisionnement en minerais pour les batteries électriques. Ce projet, qui a débuté le 1er janvier 2022 et prendra fin le 31 décembre 2025, est financé par la fondation de recherche flamande (Research Foundation Flanders, FWO). Cette collaboration entre l’IOB, CEGEMI, et l’Université de Lubumbashi (UNILU), qui impliquera dix chercheurs congolais, a comme objectif de développer un cadre analytique pour « mettre les petits producteurs aux commandes » quand il s’agit de batteries de véhicules électriques et d’autres chaînes d’approvisionnement en minerais en République démocratique du Congo (RDC). 22 personnes – des chercheurs de CEGEMI ainsi que des représentants de la société civile – ont participé en direct et plusieurs autres personnes ont suivi en ligne. Parmi les invités qui ont participé à cette séance étaient des représentants des organisations de la société civile qui font partie du réseau du projet Kufatilia (mis en œuvre par IPIS et CEGEMI), qui sera l’une des études de cas ciblées par le projet. Philippe van Gerwen, stagiaire au CEGEMI, a également présenté les résultats préliminaires de sa recherche sur l’implication de la société civile de la région dans l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives – RDC (ITIE-RDC). Après une pause-café, les invités ont posé leurs questions aux conférenciers.

IMG_6002 IMG_6019

IMG_6039 IMG_6053

Pour plus de details sur le projet, veuillez consulter le lien ci après

https://www.uantwerpen.be/en/projects/driving-change/